Mettez-vous au parfum !




Ces dernières années les consommateurs chinois ont montré un intérêt conséquent pour les cosmétiques, les vêtements de marques et les produits d’hygiène. Ceci n’a pas laissé indifférents les grandes marques européennes qui ont su tirer leur épingle du jeu. Comme on a pu le constater durant les célèbres fêtes chinoises, l’exemple du “Double 11/Singles’ Day” (qui a lieu chaque 11 Novembre), où des grandes marques de cosmétiques occidentales se sont démarquées. En Novembre dernier, en partenariat avec T-Mall, L’Oréal a envoyé plus de 20 millions de produits de beauté à destination des consommateurs chinois. L’année précédente, l’entreprise s’était également classée première parmi les grandes marques de beauté suivie par Lancôme.


L’émergence de nouveaux standards


La percée et le succès des grandes marques occidentales sur le marché chinois soulignent un véritable tournant dans les habitudes de vie des consommateurs chinois. Ces derniers, notamment la génération Z et les Millennials, ont augmenté leur consommation de produits cosmétiques au fil des années. L’évolution des standards et des goûts au sein de la société chinoise ont fait renaître des anciennes pratiques, notamment l’utilisation quotidienne de parfums. Autrefois en Chine, l’usage de parfum prenait une tout autre forme, avec l’utilisation d’herbes et d’encens. Cette utilisation s’est estompée lors de la Révolution Culturelle, et est en train de refaire surface sous une nouvelle forme depuis ces dix dernières années. L’achat de parfum est entré dans les pratiques, que ce soit pour un usage personnel ou pour en faire cadeau. Les marques de parfums s’étaient ainsi initialement orientées vers une clientèle disposant de moyens et généralement féminine. Ces évolutions ont permis dans un premier temps d’augmenter l’importation des parfums occidentaux en Chine, mais également de varier les offres.


Diversifications des fragrances : de nouvelles opportunités pour les marques occidentales

Désormais, les offres de parfums se déclinent sous toutes les formes, offrant ainsi un grand nombre de possibilités pour les marques déjà connues mais aussi celles en devenir.


Les chinois étaient d’abord intéressés par des grandes marques comme Chanel ou encore Burberry. Le choix des consommateurs masculins se portait sur des produits haut de gamme tel que l’eau de Cologne. Désormais, leur intérêt se porte également sur les “niches” et les marques moins populaires. En effet, certaines marques diversifient leurs produits afin d’offrir des parfums correspondant aux attentes des clients chinois. En 2019 la marque Herborist a sorti un parfum aux reflets de la Chine, offrant ainsi un produit très personnalisé en corrélation avec l’histoire chinoise. L’année suivante, Next Beauty a bien compris l’intérêt des marques “niches” est a lancé sa propre gamme de parfums “Matière première” faisant elle aussi appel à la culture chinoise.


Ainsi, pour intégrer le marché chinois il ne suffit pas d’avoir “un nom”, il faut surtout comprendre les goûts et les attentes des consommateurs. De nombreuses marques ont déjà échoué en Chine par manque de connaissances et de techniques de communication. Alors, si l’on souhaite s’assurer d’une réussite totale en Chine, il est nécessaire de se munir des bons outils et de se tourner vers les bons réseaux. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché chinois et ses spécificités, consultez notre précédent article.


Recent Posts

See All